Parmi les domaines du web et du marketing digital qui ont connu les évolutions les plus importantes au cours des années passées, le SEO ou référencement naturel. Chaque année, Google déploie entre 500 et 600 modifications dans ses algorithmes… Ce chiffre n’est rien en comparaison avec les quelque 63 000 recherches par seconde, soit 3,8 millions de recherches par minute enregistrées sur le moteur de recherche le plus puissant au monde.

En parallèle à ce volume impressionnant de recherches sur Google, le contenu proposé augmente de manière exponentielle. Aujourd’hui, il y a plus d’un milliard de blogs sur Internet ! À titre d’exemple, une simple requête comme « qu’est-ce que le SEO ? » génère 22 900 000 résultats…

Sur Google, l’offre est largement supérieure à la demande. Le ton est donné.

Google, quant à lui, poursuit sa transformation afin de passer d’un moteur de recherche à un moteur de réponse. La plupart des marques qui poursuivent leurs efforts SEO comme elles l’ont toujours fait, voient leurs efforts moins récompensés qu’avant, leur trafic naturel diminuant au fil des mois.

Que veut dire cette tendance ? Les efforts SEO seraient-ils inutiles ?

Il est temps de reconsidérer le SEO et de réorienter le travail effectué afin de générer des résultats.

 

Le référencement naturel revu et corrigé

Si un site web contient un volume important de contenu dit « optimisé pour le SEO », pourquoi les chiffres du référencement naturel devraient-ils diminuer ? Et si les chiffres se maintiennent, quel est le risque de les voir dégringoler à l’avenir ? Faut-il envisager d’augmenter les budgets marketing en promouvant des publications et des produits sur les réseaux sociaux pour compenser les éventuelles pertes en référencement naturel ? La question se pose, tout à fait légitimement, d’ailleurs.

Aujourd’hui, Google couvre 94 % de l’activité sur les moteurs de recherche, largement devant d’autres moteurs comme Yahoo ou Bing par exemple. Quoi qu’on en dise, Google reste le moyen préféré de recherche des internautes. Si cette tendance persiste, c’est dans la manière dont Google est utilisé que l’on observe de grands changements.

Alors qu’il y a quelque temps, un réseau social comme Instagram était utilisé pour découvrir et s’informer et que Google était visité pour les achats en ligne, il n’en est plus ainsi aujourd’hui. À l’heure actuelle, la tendance s’est radicalement inversée : Instagram est largement utilisé dans le cadre de ventes et d’achats de produits alors que Google est principalement consulté comme moteur d’information et de découverte.

Les marques s’aperçoivent qu’aujourd’hui, sur Google, ce sont moins des produits ou des services qui doivent être mis en avant, mais plutôt des solutions.

  • Comment avoir les cheveux moins gras ?
  • Comment maigrir ? Perdre du poids ?
  • Quels sont les principes du Feng Shui ?
  • Comment envoyer une invitation via Outlook ?
  • Quels sont les avantages du brossage à sec ?
  • Etc.

Les marques qui sont entrées dans l’ère des solutions voient leur chiffre exploser.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que ces marques envoient les internautes vers des contenus éducatifs pour ensuite les diriger vers des produits et services adaptés. Ces mêmes marques obtiennent un volume de clics important et, de ce fait, parviennent à diminuer leur coût par clic de manière conséquente et voient leurs conversions monter en flèche. Simple, non ?

Le SEO en plein changement

Si l’on accepte le fait que Google se transforme en moteur de découverte et d’information, autant pour les publications payantes que le référencement naturel, d’autres éléments sont à prendre en compte.

Google liste en priorité les sites que les internautes souhaitent voir

Les algorithmes de Google ne fonctionnent plus sur la simple base de liens entrants, de densité de mots-clés et autres indicateurs SEO classiques. Aujourd’hui, l’expérience utilisateur compte énormément pour le moteur de recherche.

Un site web, même s’il a des milliers de liens entrants, ne sera pas correctement référencé si les internautes ne l’apprécient pas.

Les internautes utilisent une variété de sources d’information

Google n’est pas le sacré Graal de la recherche en ligne. Les internautes passent plusieurs heures chaque jour, sur leur ordinateur et appareils portables que Google ne contrôle pas. Ainsi, pour décider des résultats de recherche à mettre en avant et plaire aux internautes, Google ne s’intéresse pas uniquement aux résultats qui le concernent directement. Il se nourrit, grâce à ses robots, des médias sociaux et utilise les chiffres enregistrés pour améliorer ses propres résultats.

Google aime les marques

Les entreprises qui bénéficient d’une marque impactante, les entreprises de renom, voient leur chiffre grimper sur le moteur de recherche. Ceci est une réalité, même lorsque le nom de la marque est mal épelé…c’est dire !

Google personnalise la présentation des résultats

Un simple test consistant à effectuer la même requête par deux internautes différents en même temps donnera, tout simplement, de listes de résultats différentes.

La raison est simple à comprendre : Google tente de personnaliser les résultats qu’il présente. Au gré des données amalgamées par le moteur de recherche, ce dernier parvient à mieux vous comprendre, à connaître vos préférences et à modifier les résultats en fonction de ceci.

Le SEO, le référencement naturel est toujours d’actualité. Il faut simplement garder à l’esprit qu’il est en plein bouleversement. Au gré des changements dans les algorithmes de Google, il est désormais possible, avec du contenu de qualité, de cibler le client idéal à travers le référencement naturel comme à travers la publicité payante.

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis !