La recherche vocale gagne du terrain, nous vous l’avons déjà expliqué dans un précédent article. Ce qu’il faut comprendre, même si cela peut paraître banal, est qu’une recherche effectuée au moyen de la voix est radicalement différente d’une recherche effectuée au moyen d’un clavier. Les blagueurs diront que dans un cas, il faut utiliser les cordes vocales et que dans l’autre, on utilise les doigts… Haha, très amusant ! En réalité, la recherche vocale modifie la manière dont les gens effectuent leurs recherches, le moment de leur requête et le résultat qu’ils espèrent obtenir. Quel est l’avenir du référencement dans un monde plongé dans la recherche vocale ? Cet article s’intéresse aux changements qui ont lieu actuellement et à leur impact sur le référencement.

En quoi la recherche vocale est-elle différente ?

La recherche vocale est différente de la recherche classique effectuée au moyen d’un clavier, car :

  • Les recherches sont plus longues
  • Les recherches sont plus conversationnelles

Des recherches plus longues ? Non, nous n’avons pas fait 15 mois d’étude sur le sujet ! Nous sommes allés pêcher ces informations chez les ingénieurs de Bing qui ont constaté que les expressions de recherche vocale étaient nettement plus longues que les recherches textuelles (#mercibing).

Mais ce n’est pas tout… les recherches vocales ne sont pas simplement plus longues : elles ressemblent de moins en moins à du « langage informatique ». En effet, les recherches sont désormais … conversationnelles. Nous parlons à des machines comme à des humains !! Google indique d’ailleurs que 70 % des recherches effectuées avec son assistant utilisent le langage naturel.

Imaginons, par exemple, que vous souhaitez savoir comment planter des bulbes de printemps (c’est de saison). Sur Google, en utilisant vos doigts et votre clavier, taperiez : « planter bulbes de printemps ».  Votre recherche vocale, quant à elle, sera bien plus longue et se rapprochera du langage naturel humain : « Google, comment est-ce qu’on plante des bulbes de printemps ? ». Vous comprenez bien, grâce à cet exemple, que ces modifications ont un impact énorme sur la manière dont nous effectuons une recherche de mots-clés et le référencement sur les différentes pages d’un site web… Nous y sommes !

Quels éléments sont impactés par la recherche vocale ?

La recherche vocale a un côté très pratique et, aujourd’hui, elle est utilisée bien plus qu’elle ne l’a jamais été. En réalité Google indique que les recherches incluant « près de chez moi maintenant » ont augmenté de 150 % entre mai 2013 et octobre 2017. Et ce n’est pas tout !

Les recherches ont lieu dans des endroits inattendus. Un sondage a même révélé que les personnes sont bien plus susceptibles d’utiliser la recherche vocale dans les lieux publics (oui, comme les restaurants et les toilettes publiques) qu’ils ne l’ont jamais été auparavant. Il va falloir vous habituer, alors que vous êtes bien installés dans votre cubicule des WC publics, à entendre des choses du genre : « OK Google où est la pharmacie la plus proche ?». L’étude de Google indique, pour le moment, que les recherches les plus fréquentes sont effectuées à la maison, lorsque les individus sont seuls. Mais cette situation sera bientôt dépassée, les mœurs évoluent en à une vitesse incroyable…

Comment obtient-on des résultats grâce à la recherche vocale ?

Vous le savez déjà, Google mise sur une stratégie lui permettant de passer du statut de simple moteur de recherche à un statut tout-puissant de moteur de réponse. Les fonctionnalités SERP comme le Knowledge Graph et les rich snippets voient le nombre de clics organiques diminuer petit à petit. Quelles en sont les raisons ? Tout simplement parce qu’il est inutile de visiter un site complet pour obtenir une réponse ! C’est bien trop long ! Si la réponse se trouve sur les résultats de recherche, pourquoi aller plus loin ? Et bien Google utilise cette même technologie axée sur les réponses pour offrir, à ceux et celles qui le lui demandent, des résultats de recherche vocale. La recherche vocale, contrairement à la recherche clavier, vous permet d’obtenir une réponse en quelques secondes seulement. La recette de la choucroute, le temps qu’il fait à Pékin, le cours du dollar, le résultat de 3,998 x 0,00299… Il faut moins de temps à Google pour répondre à votre question qu’à un ordinateur pour assimiler et traiter votre demande. Imaginez un peu le gain de temps…

Pour avoir une chance d’être sélectionné par Google pour faire partie des réponses que l’assistant communiquera à celui ou celle qui effectue une recherche vocale, il faut tout simplement être le premier. Un défi de taille pour les experts en référencement et les créateurs de contenu…

Recherche vocale : que doit-on faire ? Impossible de se leurrer : il va être de plus en plus difficile de faire passer votre contenu au premier rang. Néanmoins, il est parfaitement inutile d’être stressé pour autant. Nous aborderons la recherche de mots-clés vocaux dans un autre chapitre

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis !