Le planning est à la base même du travail d’un professionnel du marketing. Il est tout naturel qu’une bonne stratégie de contenu repose sur l’élaboration d’un planning éditorial solide et bien pensé. À tout moment, il est important de se souvenir que le contenu que vous produisez sur votre site, à destination de vos futurs clients, va générer des leads, donc du chiffre d’affaires. Le planning éditorial s’inscrit en amont de votre stratégie de contenu. Il se réalise en cinq étapes clés, que nous vous présentons ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un planning éditorial ?

Qu’il s’agisse d’un blog ou d’un site web, un planning éditorial recense les contenus à publier sur une période de temps donné. Il permet non seulement de réfléchir en amont quant aux textes à rédiger, il contribue surtout à faire en sorte que les thématiques traitées soient le plus homogène possible.

À tout moment, un planning éditorial doit répondre à un ensemble de questions, en prenant en compte l’audience (à qui s’adresse-t-on ? Quel buyer persona ?), l’intérêt du contenu publié (pour quelle raison publie-t-on ce contenu ?), l’objectif du contenu (quels résultats peut-on atteindre ?), le moment de la publication (quelle est la date de la publication ?), la forme du contenu (le contenu sera-t-il une infographie, un texte, une vidéo ?), la personne responsable de générer le contenu prévu (à quels rédacteurs faire appel pour ce contenu ?).

Première étape : à qui s’adresse-t-on ?

Un contenu pertinent doit nécessairement s’adresser à une audience cible définie en amont. Ici encore, l’importance de la définition du buyer persona prend tout son sens : vous en connaissez le profil, les attentes, les caractéristiques socio-démographiques, les motivations… autant de connaissances qui vous permettent de créer des contenus auxquels votre audience sera sensible.

Deuxième étape : par quoi sont sensibilisés les individus qui composent votre audience ?

Il s’agit ici, de recenser l’ensemble des questions que se posent les hommes et les femmes qui composent votre audience. À la recherche d’informations sur Internet, s’ils trouvent, sur votre site, les réponses à leurs questions et à leurs problèmes, leur intérêt sera d’autant plus grand.

Pour répertorier l’ensemble des questions que se posent vos prospects et futurs clients, plusieurs techniques sont à votre disposition :

  • Un sondage auprès de vos commerciaux, par téléphone, en face-à-face, par mail
  • Un sondage auprès de vos clients, en face-à-face, à l’occasion de salons, par téléphone, ou via un outil de sondage…
  • Un coup d’œil du côté de vos concurrents

Conseils pour créer un bon planning éditorial

Troisième étape : hiérarchiser les idées de contenu

Cette étape fait appel à votre créativité, car il est bien possible que le montant d’éléments que vous avez à disposition, à ce moment précis, soit très important. Il s’agit donc de classer les idées, tout en gardant à l’esprit votre objectif final. Votre classement doit donc être à la fois qualitatif et quantitatif.

Certains outils, comme la Google Search Console, vous feront bénéficier d’informations quantitatives par rapport au contenu à privilégier. D’autres, quant à eux, vous permettront d’affiner votre classement en fonction de considérations qualitatives. Pour cela, il est important de connaître votre audience, de vous référer au buyer persona défini en amont et aux objectifs de votre entreprise.

Quatrième étape : mise en place du planning éditorial

Un fichier Excel fera l’affaire pour la création de votre planning éditorial. Si plusieurs personnes participent à l’élaboration de ce planning, n’hésitez pas à le mettre sur un drive partager, de manière à ce que chacun participe à la tâche.

Parmi les éléments clés de votre planning éditorial :

  • La thématique à traiter
  • Le sujet proposé
  • Le titre de la page, de l’article
  • La date de publication
  • Le rédacteur / la rédactrice
  • Les éventuelles sources de contenu
  • Les mots-clés à insérer
  • La date de soumission du texte

Outre Microsoft Excel, certains outils de gestion de projet, de type monday.com sont tout à fait intéressants pour élaborer un planning éditorial. Ils permettent notamment d’attribuer des couleurs simples à comprendre pour certaines tâches et de mettre en lumière les dépendances entre les activités. Ces outils sont particulièrement utiles dans le cadre d’un montant de contenu important à rédiger.

Cinquième étape : actualiser le planning éditorial

Cette cinquième étape n’a pas de date de début, ni de date de fin, puisqu’il s’agit d’une action permanente. En étudiant les rapports et les résultats obtenus, certains contenus se montreront plus performants que d’autres, en termes de trafic, d’engagement de la part des visiteurs, de clics… en matière de stratégie de contenu, il est important de savoir se remettre en question perpétuellement. À ce titre, le planning éditorial est amené à changer régulièrement.

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis !