Combien d’emails avez-vous reçu aujourd’hui ? 5, 10, 100 ? Et, parmi ces messages, combien en avez-vous lu ? 2, 4, 10 tout au plus ? Nous sommes entre nous : personnellement, nous sommes abonnés à tant de newsletters qu’il est difficile de faire la part des choses. Néanmoins, comme c’est le printemps, nous en profitons pour faire un brin de ménage !

Chaque jour, 105 milliards de mails sont envoyés dans le monde. Parmi eux, combien sont-ils vraiment importants et pertinents ? Une vie ne suffirait pas pour lire tous les mails publiés en une seule journée… rendez-vous compte !!

La réalité est la suivante : les chances pour que votre mail soit ignoré sont plus grandes que d’être lu. Triste réalité… tout ce temps passé à vous assurer d’un excellent contenu. Snif… Nous en pinçons pour vous.

Bon… on arrête de se lamenter ?

Sachez, cher lecteur, que le contenu de votre email importe moins que son sujet. Le sujet de votre mail doit être percutant pour que le muscle de l’index de vos utilisateurs se mette à vibrer. En d’autres mots : pour les faire cliquer sur « ouvrir », il va falloir trouver un sujet percutant. Mode d’emploi.

Un sujet simple et droit au but

En matière d’emailing, le minimalisme est de rigueur. Vos destinataires ont besoin que vous soyez concis. Clair et droit au but : voilà votre objectif !

Une étude mené par l’un des géants de l’emailing, MailChimp, fait part du fait suivant : un sujet court vaut mieux que des tartines de contenu… Message reçu ? Laissez aux fantaisistes l’humour et la créativité… En matière de sujets d’emailing, le minimalisme est de rigueur. Si vous communiquez la recette de la tarte aux fraises, votre sujet doit être : Comment faire une tarte aux fraises ? et rien d’autre…

Le rôle de l’humour

Un sujet d’email humoristique suffira à faire ressortir votre message de la masse. Néanmoins, l’humour fait l’objet d’une étude délicate qui prospère grâce à l’exclusivité. Lorsque vous vous adressez aux masses, assurez-vous que votre message est bien ciblé. Une blague mal placée peut nuire à votre réputation … Pensez-y !

Surprendre, choquer, utiliser la controverse

Parfois, la controverse fait vendre… Tout au moins, elle a le mérite d’attirer l’attention. Faire usage d’éléments chocs, à controverse ou … insultants (dans les limites du raisonnable) dans le sujet de votre e-mail demande beaucoup de précautions. Certes, votre message sera peut-être ouvert par de nombreuses personnes. Cette stratégie requiert, de votre part, une énorme confiance dans la valeur ajoutée de votre message et dans les goûts et les perceptions de votre audience. Un pari risqué à envisager en ayant assuré vos arrières au préalable

Augmentez votre taux d’ouverture d’e-mails grâce à des sujets percutants !

Un sujet à mot unique

Un sujet qui tient en un seul mot : voici une technique efficace qui mise sur l’ultra minimalisme. Si vous ouvrez votre boîte mail, observez la longueur des messages. Ceux qui sont courts et concis n’attirent-ils pas plus votre attention ?

Des sujets d’e-mails avec des nombres et des listes

Bon nombre des éléments qui constituent un bon titre de publication sur un blog se présentent également comme un bon sujet pour les courriers électroniques. En intégrant des nombres dans votre sujet, vous attirez l’attention, le cerveau étant naturellement attiré par les chiffres. C’est en général pour cette raison que les listes de type « les 10 meilleurs… » ont autant de succès. Elles sont faciles à traiter par le cerveau et suscitent la curiosité. Et, cerise sur le gâteau, elles promettent une lecture rapide et facile.

Des sujets d’e-mails personnalisés

En incorporant des techniques de personnalisation dans les sujets de vos e-mails, vous avez la possibilité d’augmenter vos taux d’ouverture. La personnalisation correspond à l’insertion du nom de l’utilisateur dans l’objet, notamment cette pratique est devenue très courante, tant et si bien que de nombreux utilisateurs la considèrent comme du spam. Essayez plutôt des offres et des ciblages linguistiques ou par intérêt spécifique par rapport à un lieu. Groupon, entre autres, fait partie des entreprises qui utilisent cette technique avec succès, envoyant des e-mails avec des sujets contenant des éléments propres à la région des destinataires.

Des questions dans votre sujet d’e-mails et des points d’interrogation

Certains signes de ponctuation, dont le point d’interrogation permet aux expéditeurs de se démarquer lorsque les mails arrivent dans la boîte de leurs destinataires. Les points d’exclamation peuvent également être utiles, mais ont tendance à être surexploités, perdant ainsi de leur puissance et de leur intérêt. Pourquoi ne pas utiliser des symboles amusants ou une forte ponctuation pour attirer le regard de vos destinataires ?

Misez sur la rareté dans les sujets d’e-mails

L’être humain est ce qu’il est : il a horreur d’être laissé-pour-compte, possédant une mentalité de troupeau qui s’inscrit comme un instinct de survie. Lorsque les sujets d’e-mails laissent entendre qu’il existe un élément de rareté, comme une offre limitée dans le temps, par exemple, ils attirent naturellement l’attention et la curiosité. Ils poussent les individus à vouloir en savoir plus, de peur de rater quelque chose.

Pour vos campagnes d’e-mailing, dotez-vous d’une agence éditoriale capable de comprendre votre business et de le faire fructifier. Contactez cUltiWeb dès aujourd’hui pour discuter de votre projet.

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis !