Le modèle AIDA est peut-être le modèle de marketing le plus connu, même en dehors du monde des professionnels du marketing (nous ne parlons pas de l’opéra, bien sûr). La raison qui explique ceci est probablement parce que nous appliquons la méthode AIDA au quotidien, même sans nous en rendre compte… Une petite mise au point s’impose. cUltiWeb vous explique tout sur le modèle AIDA.

Le modèle AIDA : kézako ?

Le modèle AIDA identifie les étapes cognitives qu’un individu traverse au cours du processus d’achat d’un produit ou d’un service. Ce processus est comparable à un entonnoir d’achat au sein duquel les acheteurs vont et viennent à chaque étape, jusqu’à l’achat final.

Que signifie l’acronyme AIDA ?

L’acronyme AIDA signifie Attention, Interest, Desire, Action. Inutile de sortir votre dictionnaire d’anglais. En français, l’acronyme est Attention, Intérêt, Désir, Action.

Décryptage d’AIDA :

  • Attention: il s’agit de créer une notoriété de marque ou une affiliation avec votre produit ou service.
    Intérêt : l’idée est de susciter de l’intérêt pour les avantages de votre produit ou service, suffisamment important pour encourager l’acheteur à poursuivre ses recherches.
  • Désir : il faut créer le désir pour votre produit ou service par le biais d’une ” connexion émotionnelle “, dévoilant la personnalité de votre marque. En d’autres mots, il s’agit de faire passer le consommateur de ” j’aime bien ” à ” je le veux ! »
  • Action : le moment crucial que vous attendiez avec impatience : celui où l’index de la main droite exerce une poussée plus importante que la normale sur votre bouton « Acheter » ou « Contact » … C’est le moment où le prospect devient acheteur.

Il y a un R dans AIDA

AIDA ne serait rien sans une lettre supplémentaire : le R.

R pour Rétention. Nous savons tous que la rétention est un élément clé pour voir les ventes partir à la hausse, pour générer des ventes croisées, des références, des avis positifs, des ambassadeurs de marque. Et les entreprises qui travaillent la rétention, en plus des autres aspects du modèle AIDA ont tout compris et misent sur une vraie stratégie gagnante à long terme.

Le R supplémentaire de AIDA est ainsi ajouté par certains spécialistes du marketing pour montrer l’importance de l’établissement de relations continues. AIDA devient donc AIDAR.

À quoi sert le modèle AIDA ?

Toute cette théorie, c’est bien joli, nous direz-vous. Mais alors, comment cela peut-il s’appliquer au marketing ? En réalité, il vaut mieux parler d’un modèle de communication plutôt que d’un modèle de prise de décision, car il s’agit, pour les entreprises, de déterminer comment et quand communiquer à chacune des étapes. En effet, il faut savoir que les consommateurs utiliseront différentes plateformes, s’adresseront à différents points de contact et auront besoin de renseignements différents provenant de diverses sources à chaque étape. Il appartient donc aux entreprises de s’adapter.

Utiliser le modèle AIDA pour planifier votre campagne de communication personnalisée et ciblée est un excellent point de départ.

À chacune des étapes, posez-vous les questions suivantes :

Attention:

  • Comment faire connaître nos produits ou services aux acheteurs ?
  • Quelle est notre stratégie de sensibilisation ?
  • En quoi consiste notre campagne de notoriété ?
  • Quels outils ou plates-formes utilisons-nous ?
  • Quels doivent être les messages ?

Intérêt :

  • Comment attirerons-nous leur intérêt ?
  • Quelle est notre stratégie de contenu ?
  • Y a-t-il des preuves sociales permettant d’appuyer notre réputation ?
  • Comment rendons-nous cette information disponible ? et où ? Par exemple, sur le site web, par le biais de vidéos, d’avis clients ?

Désir :

  • Qu’est-ce qui rend notre produit ou service désirable ?
  • Comment interagissons-nous personnellement pour établir un lien émotionnel ?
  • Un tchat en ligne permettrait-il de créer le désir ? Doit-on répondre immédiatement aux flux Twitter ? Faut-il partager des conseils et des astuces ?

Action :

  • Quels sont les appels à l’action et où les placer ?
  • Est-il facile pour les clients de se connecter et où s’attendent-ils à le trouver ?
  • Le canal que nous utilisons sont-ils appropriés ?

Rétention :

  • Quelle proposition faut-il mettre en avant pour générer (ou plutôt obtenir) la loyauté des clients ?
  • À quel stade encourageons-nous cette pratique en ligne et hors ligne, et comment ?

AIDA(R) est un modèle sur lequel l’équipe cUltiWeb repose, pour la quasi-totalité des prestations proposées. Et si nous mettions nos connaissances au service de votre site ? Il est certainement temps d’expérimenter AIDA(R), ne pensez-vous pas ?

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis !